Le CFD, une alternative au trading traditionnel

le trading des contrats de différence

Depuis le début des années 1990, les produits dérivés ont pris de plus en plus de l’ampleur et sont devenus très populaires sur les différents marchés financiers internationaux. Des contrats à terme aux options en passant par les swaps, les produits dérivés constituent une part assez importante du volume global de trading. Faisant partie des derniers nés de cette catégorie d’actifs, les CFD sont aujourd’hui très prisés en raison de la grande flexibilité qu’ils offrent en terme de trading.

Qu’est-ce qu’un CFD ?

Le CFD (contract for difference) est un terme anglais qui signifie en français « contrat sur la différence ». Il s’agit en effet d’un produit dérivé qui fait l’objet d’un contrat entre un vendeur et un acheteur, en occurrence entre un client et son courtier. Ce produit dérivé est non réglementé et lié à un sous-jacent qui peut être un indice boursier, une action, une devise ou une matière première. Les CDF permettent de réaliser un gain (ou une perte) sur la fluctuation à la hausse ou à la baisse du cours du sous-jacent.
Suivant le contrat CFD, lorsque la différence entre le cours du sous-jacent au moment de l’achat, et sa valeur lors de l’exécution du contrat est négative, le vendeur encaissera un profit correspondant à cette différence. Par contre, lorsque la différence est positive, il décaissera cette valeur qui constituera pour lui une perte. Les CDF sont des produits à effet de levier très important (pouvant aller jusqu’à 100 voir plus).

le trading des contrats de différence

Faut-il y souscrire des CFDs?

Certains investisseurs souscrivent au CFD dans une logique de diversification de leur portefeuille, et d’autres par contre y souscrivent dans le but de réaliser des profits importants en jouant sur le levier. Ces produits dérivés, contrairement à la plupart des autres actifs, sont très flexibles et accessibles à la grande masse. En effet, avec un seul compte CFD, l’investisseur peut trader à la fois plusieurs sous-jacents de différentes natures : des actions et des indices de différentes places boursières internationales, des monnaies (Euro, Dollar, Yen, etc.), des matières premières (le pétrole, l’argent, l’or, le blé, etc.) par exemple.
Les CFD sont aussi idéals pour les petits investisseurs, car, ils permettent de fractionner les ordres et d’investir de petites valeurs sur les produits sous-jacents, à des frais relativement bas. Par ailleurs, le trader n’a pas besoins de détenir les actifs dans son portefeuille avant de spéculer sur ces derniers, il peut tout simplement « shorter ». Un autre avantage des CFD est qu’ils cotent 24 h sur 24 h (alternativement sur les bourses de différents pays selon qu’elles soient ouvertes), contrairement à la plupart des aux autres produits dérivés. L’investisseur doit cependant prendre le minimum de risque possible en optant pour des leviers faibles (entre 2 et 3), car, ces produits sont également très risqués.